Les influenceurs bouleversent les contenus télévisés

Cela fait quelques années que les YouTubers ne se limitent plus à créer des vidéos sur la plateforme. Entre les nombreux livres et bandes dessinées publiées, les jeux de société développés ou encore les quelques films tournés, les influenceurs ont prouvé que leur créativité ne se résumait pas à un réseau digital. Cette fin d’année 2019 a encore été l’occasion pour certains d’entre eux d’annoncer leurs projets hors YouTube.

C’est toujours pas sorcier revient sur France Télévision

Alors que Jamy Gourmaud se fait une place sur internet en s’associant à certains YouTubers, l’émission de vulgarisation qu’il présentait au côté de Frédéric Courant et de Sabine Quindou revient sur Okoo, l’application jeunesse de France télévision, et sur France 4. C’est toujours pas sorcier accueille de nouveaux animateurs : on retrouvera ainsi les vulgarisateurs Max Bird et Mathieu Duméry, plus connu sous le pseudonyme de Professeur Feuillage, ainsi que l’humoriste et animatrice TV belge, Cécile Djunga.
https://twitter.com/Francetele/status/1202189291939602432

La Vraie Aventure sur TFX

Après un an de teasing, SEB a dévoilé son gros projet à sa communauté : un documentaire hybride dont le format reprend les codes d’internet et de la télévision. Accompagné d’une équipe de tournage et de spécialistes scientifiques, l’influenceur a découvert un territoire encore inexploré par l’être humain en Papouasie. Le résultat sera diffusé le 26 décembre sur TFX et sera suivi par un plateau présenté par SEB accompagné de Squeezie, Sofyan, Luciole et Maxenss. Le YouTuber prévoit ensuite de partager le documentaire sur sa chaîne Youtube mais invite sa communauté à le rejoindre lors de la diffusion télévisée ce qui lui permettrait de transformer l’épisode unique en série télévisée.

#TrueStory sur Amazon Prime Video

La série française de six épisodes, True Story, propose de croiser la fiction et le format “talk show”. NatooCyprienNormanLudovik ou encore Mcfly et Carlito accueilleront des personnalités françaises avec lesquels ils reconstitueront un de leur souvenir surprenant. Produite par Warner Bros International Television Production France pour Amazon Studios, la série sera diffusée en 2020 en exclusivité sur Amazon Prime Video en France.

Le Live, la nouvelle chaîne de télé en direct sur internet

Le Live est une nouvelle chaîne de télé en direct qui sera lancée mi-janvier sur Facebook, YouTube et Twitch. Elle proposera des programmes entre 16h et minuit et s’adressera aux 15-24 ans. La chaîne proposera des sujets variés parlant d’actualité, de gaming ou encore de santé et sera animée par des journalistes, des youtubers ou encore des comédiens. On pourra ainsi retrouver Kevin RazyGuillaume PleyAgathe Auproux, Julien Ménielle de la chaîne Dans ton CorpsCyprienMarine Lorphelin ou encore Michel Cymès.

Le podcast fiction, L’employé, est le premier de son genre en France. La série écrite et réalisée par Victor Bonnefoy, plus connu pour ses critiques cinéma sur YouTube sur sa chaîne InThePanda, a été produite par Éric Le Ray et Jean-Christophe Thiéfine pour une diffusion exclusive chez Spotify France. Ce nouveau format a été bien accueilli par les auditeurs puisque le podcast s’est rapidement classé dans le Top 10 des podcasts les plus écoutés sur Spotify et qu’une saison 2 est envisagée par ses équipes.

Les influenceurs ne se contentent pas de leurs réseaux pour créer un contenu professionnel de qualité. Les entreprises n’hésitent plus à s’associer à eux pour développer des contenus qui fédèrent aussi bien leurs communautés que les utilisateurs du service.

Read More
Team Influence 3 février 2020 0 Comments
2020 creativity inspiration concepts with lightbulb on color background.Business solution.

5 tendances pour le marketing d’influence en 2020

Alors que l’année se termine, le temps des bilans et des résolutions est arrivé. Ces dernières années, le marketing d’influence a changé que ce soit dans les attentes des annonceurs que dans les prises de paroles des influenceurs. Analyser ces évolutions au fil du temps permet de projeter des nouveautés pour ces prochaines années.

L’arrivée de nouveaux réseaux

Bien que Facebook ne cesse d’adapter ses services aux attentes des utilisateurs notamment en cachant les mentions j’aime ou en proposant une plateforme de mise en relation entre les instagramers et les annonceurs, 21Buttons et TikTok ont réussi à se faire une place sur le marché français des réseaux sociaux. Les utilisateurs ont pris en main ces nouveaux venus en créant des contenus originaux qui répondent à des codes inédits. Ces entreprises ont rapidement proposé des services de publications sponsorisées aux annonceurs. Ce ne sont pas les seules à réfléchir sur leur positionnement puisque Pinterest a également adapté son offre publicitaire pour mieux répondre aux demandes de ses annonceurs.

Dans les prochaines années, le marketing d’influence devrait donc continuer de s’étendre à de nouveaux réseaux. Les premières stratégies de marketing d’influence réalisées ont généré des résultats plutôt prometteurs pour la suite.

Le développement de nouveaux formats

L’arrivée de nouveaux réseaux implique une évolution des contenus proposés. Si la vidéo continue d’être un format qui fédère les communautés, le podcast natif séduit de plus en plus d’utilisateurs. Les influenceurs apprécient ce format qui leur permet de prendre la parole sur des sujets variés plus librement que dans une vidéo. Les entreprises ont compris le double intérêt de ce format. Elles ont l’opportunité de s’associer à des podcasts dont la thématique se rapproche de leurs services ou produits, comme Quitoque qui a sponsorisé Bouffons, le podcast culinaire de Nouvelles Ecoutes. Elles créent également leurs propres podcasts ce qui leur permet de communiquer autrement avec leurs cibles. La marque de prêt à porter Maison Figaret Paris propose des interviews d’entrepreneurs qui font le paysage français dans Mouiller la chemise. Le podcast propose dix épisodes de 45 minutes et permet de mettre en avant les valeurs de l’entreprise.

Le format audio du podcast est l’occasion de travailler sur des contenus différents qui s’adresse à d’autres utilisateurs.

Des prises de position plus affirmées

Affirmer un engagement peut être difficile pour les entreprises ou pour les créateurs de contenu. Les communautés sont exigeantes et n’apprécient pas ce qu’elles considèrent être des irrégularités. L’intérêt des millenials pour l’écologie n’est toutefois pas une légende ; les plus jeunes générations réclament de la transparence et de l’authenticité de la part des comptes qu’elles suivent. Les concernés doivent donc jongler entre les attentes des audiences et les contraintes qu’elles peuvent entraîner. Malgré ces craintes, les influenceurs se réunissent de plus en plus autour de moments forts pour fédérer le plus grand nombre. C’est ainsi que Mister Beast a planté plus de 20 millions d’arbres avec son projet #TeamTrees ou que les organisateurs du ZEvent ont récolté plus de 3 millions d’euros. Cet engagement ne se limite pas aux créateurs de contenu digital comme le montre notamment les actrices Marion Cotillard et Juliette Binoche qui ont rejoint le mouvement On Est Prêt. Des entreprises n’hésitent également pas à communiquer plus ouvertement sur leurs valeurs comme Carrefour France a pu le faire avec Act for Food en vendant des légumes dits “interdits”.

Depuis quelques années, l’engagement des professionnels est assumé s’alignant ainsi aux demandes des communautés.

Les créateurs de contenu évoluent

En 2016 apparaissait le premier instagramer virtuel : Miquela Sousa, @lilmiquela sur Instagram, est une mannequin imaginaire digitale qui réunit plus de 1,6 millions d’abonnés sur son compte Instagram et près de 55 000 abonnés sur sa chaîne YouTube. En 2019, elle apparaît au côté de Bella Hadid dans une vidéo pour la marque Calvin Klein et finit par lancer sa propre ligne de vêtements, Club 404. Ce succès inattendu a motivé les entreprises à s’intéresser de plus près aux influenceurs virtuels. La maison Balmain a d’ailleurs créée sa “Balmain army” qui réunit trois égéries virtuelles : Margot, Shudu et Zhi. Les influenceurs réels continuent néanmoins de se développer et les entreprises n’hésitent plus à travailler avec de plus petites communautés. Les micros-influenceurs et les nano-influenceurs s’ajoutent donc aux mega-influenceurs et aux macro-influenceurs. Ce qui les différencie est avant tout la taille de leurs communautés mais les entreprises ont compris que certaines communautés plus petites pouvaient être plus soudées.

Le marketing d’influence continue d’évoluer et de se réinventer en faisant appel à des personnalités d’un tout nouveau genre.

Les sportifs professionnels se digitalisent

Les utilisateurs d’Instagram apprécient les sportifs. Depuis quelques années, le compte Instagram de la personnalité la plus suivie sur le réseau est celui de Cristiano Ronaldo. Suivi par plus de 190 millions d’abonnés, le footballer professionnel partage ses instants en famille, les moments forts de match de foot ou encore ses dernières publicités. Du côté des Français, Paul Pogba est suivi par plus de 38 millions d’abonnés et Kylian Mbappé par plus de 36 millions d’abonnés. Le football est un sport qui plaît mais les rugbymans ont prouvé pendant la Coupe du Monde au Japon qu’ils pouvaient également fédérer. L’organisation des Jeux Olympiques en France en 2024 va être l’occasion pour tous les sportifs de gagner en visibilité. Certaines marques l’ont bien compris et n’ont pas hésité à créer leurs équipes en avance.

Les sportifs bénéficient d’une visibilité cross-canal qui permet aux entreprises de réfléchir à des stratégies de marketing d’influence à 360°.

En 2020, le marketing d’influence va suivre de nouvelles tendances : les entreprises et les influenceurs vont pouvoir créer des partenariats originaux qui s’adapteront aux objectifs et aux attentes de chacun.

Read More
Team Influence 3 février 2020 0 Comments

L’impact des réseaux sociaux sur le tourisme en 2020

Depuis quelques années, les professionnels du tourisme prennent la parole sur l’impact des réseaux sociaux sur le secteur. A travers les articles de blog, les vidéos YouTube ou encore les photos Instagram, les créateurs de contenu ont dévoilé aux internautes des astuces de voyage qui étaient initialement transmises entre passionnés. Les utilisateurs d’Instagram n’hésitent d’ailleurs plus à s’inspirer directement des photographies ayant le plus d’interactions pour choisir leurs prochaines destinations. Les professionnels semblent avoir tout intérêt à digitaliser leurs offres notamment en s’appuyant des créateurs de contenu. 

Quand la photo souvenir devient un trophée 

Les touristes semblent ne plus seulement partir pour le dépaysement. Les photographies de voyages sont attendues sur les réseaux de la part des amis, de la famille, mais elles permettent aux influenceurs de proposer un contenu qui sort de l’ordinaire, souvent dans un cadre idyllique, qui fera rêver leur audience.
Les photos deviennent alors de vraies sources d’inspiration que de nombreux utilisateurs se réapproprient n’hésitant pas à envahir les lieux touristiques les plus populaires sur la plateforme. En Islande, le canyon Fjardrargljufur a ainsi vu sa fréquentation exploser suite à la mise en avant du site par le chanteur canadien Justin Bieber en 2015. L’Agence Islandaise pour l’environnement a dû interdire l’accès du site pendant plusieurs mois en 2018 pour éviter tout problème.
Le phénomène va encore plus loin puisque l’on constate que les touristes prennent des risques significatifs pour obtenir la photo avec le plus gros potentiel viral. Ils n’hésitent effectivement pas à se mettre en danger pour avoir une image spectaculaire. C’est ainsi qu’un couple de polonais en vacances au Portugal est tombé d’une falaise de 80 mètres de haut en cherchant à prendre un selfie.
Avant les réseaux sociaux, la photo souvenir n’était visible que par un cercle réduit de personnes proches du photographe. Les réseaux permettent maintenant à tout le monde de montrer ses découvertes pouvant générer un sentiment de fierté momentané. 

Les prédictions des nouvelles tendances de voyage

Les réseaux sociaux sont représentatifs des habitudes de consommation d’une partie de la population à un instant T.
Instagram permet de déterminer les destinations ayant eu le plus de succès sur la plateforme à travers le nombre d’utilisateurs des hashtags. En 2019, les monuments américains sont ceux qui ont le plus été photographiés puisque Central Park et Times Square sont les premiers et troisièmes hashtags de lieux touristiques les plus utilisés. La Tour Eiffel de Paris est en deuxième position sur Instagram – Notre Dame de Paris a principalement été utilisée sur Twitter lors du terrible incendie du mois d’Avril.
New York semble ainsi être une destination prisée par les touristes en 2019. Les hashtags associés à des villes montrent toutefois une autre tendance puisque c’est alors Londres qui est à la tête du classement, New York n’arrivant qu’à la troisième place. Paris conserve néanmoins sa deuxième position.
Si les réseaux sociaux reflètent l’attractivité d’une ville et des sites touristiques, les informations qu’ils proposent sont toutefois à prendre avec des pincettes. Il peut effectivement être difficile de différencier un touristique d’un résident et les conversations peuvent se centraliser autour d’un lieu suite à une actualité. 

Une nouvelle manière de prévoir ses vacances

Les réseaux sociaux peuvent générer une influence difficile à gérer pour les professionnels du secteur du tourisme, cependant, les blogueurs voyage proposent généralement des contenus divers s’approchant des guides touristiques.
Que ce soit à travers des articles sur leurs blogs ou via des vidéos YouTube, les créateurs de contenus mettent en avant des destinations, des hôtels et des restaurants qui aident les internautes à organiser leur séjour. Une étude Expedia de 2018 révèle d’ailleurs que les Millenials utilisent jusqu’à 5 sources différentes en moyenne pour leurs recherches, leurs réservations et leurs planifications.
Selon une étude de 2018 de comScore aux Etats -Unis, presque la moitié des utilisateurs Pinterest intéressés par le tourisme utilisent la plateforme pour préparer un voyage. La même année, GfK estimait que 76% des voyageurs américains qui ont réalisés des recherches sur Pinterest ont acheté après avoir vu des épingles publiées par des marques de la catégorie Voyage.
Les professionnels du tourisme ont donc tout intérêt à travailler avec des influenceurs voyages pour mettre en avant leurs services. 

Les réseaux sociaux ont profondément bouleversé les habitudes de voyage des touristes : aussi bien au niveau des sources d’inspirations que pour l’organisation du voyage, les internautes n’hésitent pas à s’appuyer sur les nombreuses sources qui s’offrent à eux pour personnaliser au maximum leur expérience. Les professionnels du tourisme ne doivent donc pas hésiter à faire appel aux différentes sources qui s’offrent à eux pour mettre en avant leurs services. 

Read More
Team Influence 3 février 2020 0 Comments